ONG d'intérêt général

"Aider, sans se substituer, des villages et des populations isolés"

BLOG

Faire un don

Adhérer

DU NORD POUR LE SUD

Maghreb: nos missions

environ 100 familles (500 à 600 nomades) - Grand Erg Oriental (sahara)

Ce sont les derniers véritables nomades du Souf algérien

Mission REBAIA

Cartes de Tunisie

TUNISIE ALGERIE

L’ensemble des Rebaia aurait une origine commune lointaine. Chez les Rebaia, la famille patriarcale groupe en général 5 à 6 ménages, reliés par une parenté. Ces groupements ont le tombeau de leur ancêtre à un cimetière d’El Oued (Algérie). On parle de groupe familial qui constitue un ensemble de vie et un ensemble économique). Il s'agit d'une organisation sociale et symbolique profondément ancrée dans la conscience identitaire et qui constitue un système de solidarité solide où chacun a une place.


     • Les Rebaia font face à de grandes contraintes de tous ordres auxquelles ils sont habitués mais avec lesquelles ils doivent composer : contraintes physiques (aridité de la région, climat rude), contraintes sociales (hiérarchie encore présente), contraintes familiales (relations de crainte et de respect), contraintes du monde extérieur qui les ignore. Inquiétudes si manque de pluie, donc de « pâturage », hiver qui peut être glacial et faire mourir les chèvres, un malade dans le campement, des enfants non scolarisés ou seulement quelques semaines par an…


     •  La connaissance de l’état des « paturages » est essentielle pour les nomades. La brusque poussée des plantes herbacées après la pluie doit être repérée rapidement. J’avais assisté à une évaluation de la pluie tombée se faisant en mesurant l’épaisseur de sable imbibé. 25 cm permet aux petits arbres dans le reg de reverdir.


     • Le berger connait le nombre de bêtes de son troupeau et est capable de pister un dromadaire égaré, même la nuit…  expérience vécue pendant ce déplacement, lors de notre 1er bivouac. Le nomade vit en état d’orientation, avec le soleil, les étoiles, les aspects du terrain, la nature du sol et des végétaux.

Notre intervention

(placeholder)

Cette mission se situe sur les territoires tunisien et algérien, de part et d'autre de la frontière.

Le mot rebaia signifie en arabe «éleveurs». Ce sont des tribus nomades vivant dans le grand erg oriental de part et d'autre de la frontière algéro-tunisienne. Ils ne restent plus que quelques familles. De nationalité algérienne (bien qu'ils ne soient pas recensés et ne possèdent pas de papiers d'identité), ils ont des contacts avec les oasis de la région du Souf (El Oued) en Algérie, dont ils dépendent. Mais ils préfèrent le nomadisme. Les Rebaia gardent souvent des troupeaux conséquents (appartenant à de riches propriétaires) et ignorent la notion de frontière entre Algérie et Tunisie.


Notre partenaire local - mission Rebaia


  

   -Tarek OMA - Guide chamelier Mérazigue de Douz




   Son contact direct avec les familles Rebaia:

   - Ali HAMANI - Nomade Rebaia


Mission NEFZAOUA

Frontière algéro-tunisienne (région du Nefzaoua, zone saharienne sud-ouest)

(placeholder)

Nos partenaires locaux - mission Nefzaoua


  

  Abdelbaki HOUITA - Directeur de l'Hôpital El Faouar


  Abderrhaman BEN BRAHIM - Logistique

  


410.000 € apports en nature de dispositifs médicaux

DU NORD POUR LE SUD

Mentions légales

Statuts

Contact

(placeholder)

Site réalisé par DNPLS  -  Tous droits réservés   Copyright

(placeholder)

Mission DJEBEL

Actions ponctuelles en Tunisie

7.294 €

Chiffres à fin 2020

Microcrédit rural

(placeholder)

Notre partenaire local  -  mission Djebel


  

  Salwa BEN SBAA - Présidente association IFRIQIYA


  


Au Mali, du fait de l'insécurité dans la zone centrale du pays, DNPLS a opté pour une AIDE AU DEVELOPPEMENT en créant un fonds de microcrédit géré par le partenaire.


Ce fonds s'adresse aux groupements de femmes des communes de Dandoli (pays Dogon - 14 villages, environ 13.000 habitants), de Ségou et du village de Kréna (environ 1.000 habitants).

Les bénéficiaires sont des femmes rurales faisant du maraichage et du petit élevage (ovins et caprins).

(placeholder)

Frontière algéro-tunisienne (région du Djebel nord-ouest - Kroumirie)


C'est là, dans un des villages parmi les plus isolés du Nefzaoua (El Faouar), que DU NORD POUR LE SUD a débuté son activité en 2011, après la révolution.


- SANTE: apport par semi-remorques de matériels et de dispositifs médicaux, neufs pour la plupart. En partenariat avec l'hôpital d'El faouar et la dizaine de dispensaires sahariens de la zone.


130.000 € apports en nature de dispositifs médicaux

Programme clôturé

Programme clôturé

Dans les montagnes de Kroumirie (Ain Snoussi et Sejnene) vit une population démunie, oubliée et livrée à elle même. Absence d'eau potable, d'accès aux écoles, à l'unique dispensaire de la région et absence quasi totale d'un suivi médical. Il faut faire plusieurs kilomètres à dos de mulet pour puiser l'eau. Les enfants font 6 à 12 km à pied par jour pour aller à l'école. Le diabète et les maladiies respiratoires font des ravages dans ces montagnes. L'humidité et le froid (il y neige en hiver) créent des conditions sanitaires très difficiles.


- SANTE: apport par semi-remorques de matériels et de dispositifs médicaux. En partenariet avec l'association Ifriqiya.

Accueil       Association        Afrique        Maghreb        Europe      Actions       Soutenir       Médias

5.600 €